Auto-édition·Dark Romance·Romance

Le Sanctuaire des Vices – Shay K. Carrot

Résumé :

Inhumain est le mot qui me caractérise le mieux. Parce que je ne ressens rien. Ni joie, ni peine. Je fais du mal sans hésiter une seule seconde. Prince de la Guerre, je représente le clan de la violence au sein du Sanctuaire des Vices : une télé-réalité sans limites et interdite, uniquement réservée aux personnes fortunées, en mesure de s’offrir un accès mensuel à notre quotidien. Menaces, vols, tortures, viols, meurtres. Tout y est permis pour assurer le spectacle et satisfaire le public en quête de sensations. Tous les habitants du Sanctuaire me craignent pour mes actes immoraux et violents. Sauf la petite nouvelle de l’émission, Carla.

Ce que j’en ai pensé :

Dès sa note de départ, l’auteur prévient le lecteur. Certaines scènes sont malsaines, explorant les vicissitudes de l’âme humaine. Donc si vous avez l’âme sensible, passez votre chemin.

On plonge dans un univers sombre, dur, qui ne ménage personne.

Carla, jeune femme dont la famille a du mal à joindre les deux bouts, se retrouve dans une situation où elle a besoin d’argent, de beaucoup d’argent. Sa malchance la fait atterrir dans le Sanctuaire des Vices bien malgré elle.

On ne peut pas lui reprocher d’être une fleur fragile. Elle a du caractère et semble bien déterminée à sortir de cet enfer. J’ai bien aimé sa combattivité, son refus de se plier aux règles du Sanctuaire, bien décidée à trouver un moyen de s’en sortir. Certaines de ses décisions m’ont donné envie de lui mettre quelques claques, mais ça montre également qu’elle est perdue dans cette cage qui se referme de plus en plus sur elle.

Miguel est vraiment un personnage intéressant. J’ai aimé qu’on ait des flashbacks de son passé, nous permettant de mieux comprendre ce qu’il est et comment il l’est devenu.

Mon petit bémol est que les sentiments entre eux viennent un peu trop vite à mon goût. Même s’ils ne mettent pas un nom clair dessus, on voit bien comment les choses évoluent entre eux. J’aurais préféré que ça soit plus complexe encore.

Présenté comme une Dark Romance, j’avoue que je l’aurais plus vu comme étant une dystopie. L’auteur essaye d’aller loin dans les tortures et les souffrances que les personnages subissent dans ce Sanctuaire, mais j’ai un peu été laissé sur ma faim. Miguel est présenté comme le Prince de la Guerre, mais les brimades et humiliations qui ont lieu dans son clan sont largement teintées de sexe, ce qui aurait plus collé au Prince du Sexe. De plus, le fonctionnement même du Sanctuaire aurait pu être plus approfondi, pour vraiment le faire vivre au lecteur et ainsi montrer la complexité de ce lieu qui ne demande qu’à vous confronter aux pires facettes de l’être humain. On voit bien la critique des riches qui payent pour du voyeurisme de plus en plus sordide, et justement, ça aurait mérité d’être bien développé pour offrir un univers plus riche et complexe.

En résumé, c’est une bonne lecture, qui mérite déjà plus son nom de dark que de nombreuses autres romances. Bonne critique des défauts de notre société, l’histoire se lit facilement si on sait à quoi s’attendre (et que l’on n’a pas l’âme trop sensible)

Titre : Le Sanctuaire des Vices

Auteur : Shay K. Carrot

Editeur : Auto-édition

Sortie : 22 décembre 2020

Pages : 360 pages Vous pouvez commander sur Amazon : https://www.amazon.fr/Sanctuaire-Vices-Dark-Romance/dp/B08R7PNFX8/ref=tmm_pap_swatch_0?_encoding=UTF8&qid=1612610310&sr=1-1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.