J'ai Lu·Romance·Romance Historique

La Vipère (Les Chevaliers des Highlands #4) – Monica McCarty

Ce livre-là, c’est plus que du plaisir que j’ai eu à le relire. C’est vraiment le tome qui m’a le plus marqué de toute la saga.

Résumé :

1306. Edouard Ier d’Angleterre et Robert Bruce se disputent le trône d’Écosse. Décidé à prendre son rival de court, Bruce fait mander la comtesse Isabella MacDuff qui, de par son mariage, détient le droit héréditaire de couronner les rois. Elle sera protégée par un de ses meilleurs mercenaires, Lachlan MacRuairi, surnommé la Vipère. En dépit de la méfiance que lui inspire cet ancien pirate, Isabella se sent indéniablement troublée par sa présence. Mais pourra-t-elle compter sur lui lorsque, tombée dans le guet-apens tendu par ses ennemis, elle sera condamnée au sort le plus funeste ?

Ce que j’en ai pensé :

La Vipère est, avec le Brigand, mon personnage préféré.

Dès le premier tome, et même si on ne le voyait pas trop, il m’a intrigué, car on sent chez lui un personnage complexe, et ce tome nous le prouve !

Ici, on fait des bonds dans le temps pour comprendre ce qui s’est passé avant le couronnement de Bruce (et donc la première rencontre entre Isabella et Lachlan), ce qui se passe pendant la fuite et surtout les retrouvailles après le retour en force du roi d’Ecosse.

Isabella est imprégnée des responsabilités qu’elle sait peser sur ses épaules. Elle vient d’une vieille famille, apte à couronner les rois d’Ecosse. Elle a du sang bleu et le sait. Elle est fière, indomptable et ne compte pas se laisser dicter la conduite par un homme. Cette carapace cache une femme blessée dans son amour-propre, dans sa dignité. Son mariage a été une catastrophe, son mari a dégradé l’image qu’elle avait d’elle-même, lui donnant l’impression de n’être qu’un bout de viande. Elle n’a pas la confiance facile, loin de là, et c’est ce qui va compliquer ses relations avec Lachlan.

Lachlan, dit la Vipère, montre au monde un visage de mercenaire cupide et sans morale. Tout à un prix pour lui, peu importe qui paye. Mais ce n’est que la face visible de l’iceberg. Très vite, on perçoit chez lui quelque chose de plus sombre, de plus complexe. Oui, il se bat pour de l’argent, mais l’utilité de ce pactole a un but beaucoup plus noble qu’on ne peut le penser. En y repensant, quand on cerne bien le personnage, on peut même se demander s’il ne fait pas partie des chevaliers de la Garde avec le plus de valeurs, contrairement à ce qu’il veut bien montrer.

La rencontre entre ces deux-là est flamboyante. Ce sont deux esprits forts, fiers, et cela donne lieu à des tensions très palpables ! A certains moments, j’ai eu envie de secouer Isabella. Sa fierté la rend trop bornée. Elle ne laisse aucune chance à quiconque de pénétrer dans sa sphère et cela lui joue des tours. Et j’avoue que je n’appréciait pas qu’elle juge si facilement Lachlan (ben oui, je suis à fond derrière ma Vipère !!)

Dans ce tome, Monica McCarty parle d’un évènement cruel et choquant de la guerre entre l’Angleterre et l’Ecosse : l’emprisonnement d’Isabelle et de la sœur de Bruce dans des cages de fer suspendues au sommet d’une tour ! Fait historique, cela montre la folie et la cruauté du roi anglais, prêt à faire payer même les femmes et les enfants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.