Black Ink·Romance·Romance Contemporaine

Power Games #2 : Angie, Ris ! – Lia Rose

Résumé :

L’univers entier se ligue contre Angie : son merveilleux petit-ami est en fait marié, le job de ses rêves lui passe sous le nez et elle risque l’expulsion pour loyers impayés. 
Karma désastreux ? Bienvenue dans la vie d’Angie. 
Aussi lorsque le manager de son frère Bo, chanteur d’un groupe célèbre mais avec qui elle a coupé tout contact, lui propose un deal inespéré, elle n’a pas trop le choix. 
Sa mission ? Redorer l’image de Bo, salement écornée par son comportement destructeur. 
Comment ? En se faisant passer pour la nouvelle conquête de son propre frère. 
Glauque vous avez dit ? 
Comme si ça ne suffisait pas, elle devient coach de vie auprès de l’ennemi juré de Bo, le rappeur hautement sexy Astro Conti. 
Accro à l’adrénaline, bagarreur, ingérable, Astro cache ses fêlures derrière une façade provocatrice. L’ultime revanche serait de mettre la craquante « copine » de Bo dans son lit ! 
Tiraillée entre son attirance indécente pour Astro et sa loyauté pour son frère, un jeu de dupes s’installe dont personne ne sortira indemne.

Ce que j’en ai pensé :

Bon, on commence par le point négatif… oui, comme avec les nouvelles, la mauvaise d’abord, après ça ne pourra qu’être meilleur…

Donc, mais où sont Alec, Johan et Ruben ? Et Eden ???

Ok ok, ce n’est pas un point négatif, c’est juste une surprise 😉 (ne me frappez pas !!) En lisant le premier tome, on se dit que la trilogie portera sur chacun des membres du groupe, surtout que des petites pistes sont lancées. Mais Lia Rose choisit de nous surprendre et de mettre en scène un nouveau groupe. Alors, on croise encore la joyeuse compagnie du premier tome, mais l’histoire n’est clairement pas centrée sur eux.

Une nouvelle fois, Lia Rose nous offre une histoire riche, qui joue avec les émotions que l’on ressent lors de la lecture. Impossible de ne pas avoir envie de sourire ou de s’énerver, l’éventail complet des émotions y passe. Et l’ensemble repose sur des personnages qui, même si on a tendance à penser qu’ils sont clichés par moment, sont profond et intense.

Angie sort d’une relation compliquée… ou plutôt d’une rupture compliquée, car elle a découvert que l’homme avec qui elle partageait sa vie depuis deux ans est marié et père de famille. C’est ainsi qu’elle se retrouve à travailler pour la maison de disques de son frère, qu’elle n’a pas vue depuis bien longtemps. On peut dire que la jeune femme n’a pas eu une vie facile et que tous les liens affectifs qu’elle a eus jusqu’à présent ont plutôt eu tendance à la décevoir ou à la blesser. Pourtant, elle reste forte. Et c’est ce qui fait le charme de ce personnage, même si elle a des faiblesses, et qu’elle donne l’impression de lâcher prise, c’est une battante.

Astro Conti… un vrai connours (ou noursard ?? oui, j’aime inventer des mots). C’est à la fois le parfait connard qu’on a envie de baffer à la volée, et en même temps, on sent chez lui un côté protecteur vraiment fort. Ce qu’il ressent pour Angie est une lutte perpétuelle qui fait violence en lui, à l’image de ce qu’il ressent envers lui-même. Car on sent qu’il a une fêlure en lui, et quand on apprend laquelle, impossible de ne pas sentir notre cœur se serrer.

Par affinité personnelle, le premier tome reste pour l’instant mon préféré, mais celui-là lui tient la dragée haute !

Maintenant, il me reste à patienter jusqu’à la sortie du dernier tome… ça va, l’attente ne sera pas trop longue !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.