Milady·Romance·Romance Historique

Kitsune, l’Esprit renard – Eva Justine

Résumé :

Japon, 1868.

Fille de bonne famille, Sumiko Omuraji a toujours éprouvé plus d’intérêt pour ses leçons d’équitation secrètes que pour la cérémonie du thé. Lorsque le prétendant de sa sœur aînée est reçu au sein de la demeure familiale pour leur première rencontre, ce jeune seigneur se prend de passion pour Sumiko. Résolue à ne pas entraver le bonheur de sa chère sœur, la cadette ne voit qu’une solution : s’enfuir.

Tout juste entré au service du seigneur Omuraji, Tanaka se voit confier la mission de retrouver sa fille. Le samouraï n’est pas au bout de ses surprises. Tel un kitsune, ce renard de légende que l’on dit capable de prendre forme humaine pour séduire les hommes, la belle et malicieuse Sumiko pourrait bien être le plus redoutable des adversaires qu’il ait jamais affrontés. Mais Tanaka n’est pas le seul à partir à la recherche de la jeune femme, car dans la nuit, un autre cavalier s’élance à son tour…

Ce que j’en ai pensé :

Ce livre est plus une sorte de longue poésie qu’une romance traditionnelle, au sens où on l’entend actuellement.

L’ambiance transparaît dans chacun des mots, dans chacune des descriptions. On se retrouve plongé dans l’ambiance du Japon de l’époque, que ce soit par les noms ou le phrasé des personnages. Cela peut paraître déroutant au premier abord, mais j’ai vraiment apprécié ce style. Ça change de ce qu’on a l’habitude de lire ces derniers temps. J’ai eu l’impression d’être dans un de ces romans d’auteurs asiatiques (comme Shan Sa), c’est un véritable dépaysement.

L’intrigue ne semble pas révolutionnaire, mais c’est la façon dont l’histoire est racontée, les détails présentés, qui donne un rythme et une musique à l’histoire. On sent l’âme d’artiste de l’auteur, et chaque scène ressemble à un tableau peint avec des mots. Le tout devient vivant avec une telle facilité qu’on n’a aucun mal à imaginer chaque scène.

Sumiko est un esprit libre pour son temps. Son envie de liberté l’a fait s’affranchir des barrières qui enchaînent les femmes de l’époque, quitte à mettre sa vie en danger. Mais sa détermination à échapper à son destin en fait une femme forte malgré son jeune âge.

Tanaka est l’exemple même du samouraï. L’honneur et la droiture sont ses maîtres mots. C’est un guerrier redoutable mais avec une âme noble. Dès sa première apparition, on s’attache vite à ce personnage et on retient son souffle à chacun de ses combats.

Difficile en fait de dire ce que l’on ressent à cette lecture. C’est une expérience qu’il faut vivre pour comprendre de quoi il s’agit. Mais c’est un livre qui vaut la peine d’être lu !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.